Juin
13
mer
Communication avec les baleines et les dauphins @ Maison de la Recherche de Sorbonne Université
Juin 13 @ 14 h 00 min – 17 h 00 min
  • Le lien perdu avec les baleines, par Pierre LAVAGNE DE CASTELLAN, Expert en bioacoustique marine, éthologue, fondateur et directeur de recherche du Shelltone Whale Project

Dans toutes les mers du monde, les baleines à bosse ont, pendant des milliers d’années, nourri des liens qui perdurent aujourd’hui encore avec les humains peuplant les côtes près desquelles elles vivent. Nous observons partout dans le monde la volonté des baleines à bosse de s’approcher des humains, de passer du temps en leur compagnie, de nager et d’échanger avec eux, de partager leur « musique », leur « son », partout… sauf dans les Caraïbes.

Pierre LAVAGNE DE CASTELLAN présentera les échanges interspécifiques sonores et corporels entre humains et baleines, il expliquera pourquoi ce lien entre les baleines et les humains a disparu dans les Caraïbes. Il présentera les recherches et la mission de l’organisation Shelltone Whale Project basée en Guadeloupe, ainsi que les techniques et moyens scientifiques mis en œuvre pour renouer ce « lien perdu » avec les grandes baleines « chanteuses ».

  • Cognition, communication et cultures des dauphins, Christine GRANDJEAN, Présidente de C’est Assez.

Les dauphins, les belugas, les orques ont des cerveaux très complexes et une intelligence développée qui leur permettent de communiquer de manière intraspécifique et interspécifique par différents moyens : clics, signatures vocales, sifflements, dialectes, langages corporels, ultrasons, surf sur les vagues, sculptures de bulles, etc.

Le cerveau très sophistiqué des dauphins leur permet non seulement une conscience d’eux-mêmes et des autres mais les classe dans le lot des animaux qui passent le test du miroir.

La culture, longtemps uniquement réservée à l’humain, est désormais également attribuée à l’animal non-humain : les dauphins et les orques développent et transmettent des amitiés durables, portent le deuil, mettent en place des systèmes d’entraide au sein de la famille entre mère, tante, marraine et maintiennent des liens avec certains humains.

Chaque année, les orques se réunissent pendant plusieurs jours dans la mer de Russie, pour une raison bien précise…

Inscription obligatoire: astrid.guillaume@sorbonne-universite.fr