Cette monographie en anglais de Pauline DELAHAYE présente les nouvelles perspectives dans la méthodologie des études animales, en utilisant des concepts et des outils du domaine de la sémiotique. Elle propose une réflexion sur les défis et enjeux actuels dans le domaine de l’éthologie, et présente les différentes formes de sémiotiques – biosémiotique, zoosémiotique – comme solutions méthodologiques possibles.

Les chapitres couvrent de nombreux aspects de l’éthologie où la sémiotique peut être utile: études du langage, de la culture, de la cognition ou des émotions, les questions relatives aux espèces complexes, menacées ou variables. L’ouvrage explique pourquoi ces points sont difficiles à étudier pour l’éthologie réelle, pourquoi ils sont importants pour les chercheurs, les acteurs de la biodiversité ou les programmes de la faune, et comment une étude interdisciplinaire avec un point de vue sémiotique peut aider à les comprendre.

Ce livre plaira à un large public, aussi bien aux chercheurs et universitaires en sciences de la vie qu’aux spécialistes en linguistique,  et à d’autres professionnels – vétérinaires, gestionnaires de la faune, gardiens de zoo et bien d’autres – qui ressentent le besoin de mieux comprendre certains aspects des animaux avec lesquels ils travaillent. Les étudiants qui travaillent sur les animaux liront ce livre avec profit comme une introduction à la méthodologie interdisciplinaire et comme une proposition de travailler différemment avec les animaux.
 

 

***

This monograph is about new perspective in animal studies methodology, by using concepts and tools from the field of semiotics. It proposes a reflexion on current challenges and issues in the ethology field, and introduces different semiotics – biosemiotics, zoosemiotics – as potential methodological solutions.

The chapters cover many aspects of ethology where semiotics can be a helpful hand: studies of language, culture, cognition or emotions, issues about complex, endangered or variable species. It explains why these points are difficult to study for actual ethology, why they still matter for researchers, biodiversity actors or wildlife programs, and how an interdisciplinary study with a semiotic point of view can help understand them.

This book will appeal to a wide readership, from researchers and academics in living sciences as well as in linguistics fields, to other professionals – veterinarian, wildlife managers, zookeepers, and many others – who feel the need to better understand some aspects of animals they are working with. Students with animal focus should read this book as an introduction to interdisciplinary methodology, and a proposition to work differently with animals.

Bon de commande sur le site de SPRINGER.

 

Share this Post